Roland Jourdain
   
Agrandir
France, Vit à Quimper
Age : 50 ans,
né le 24 avril 1964
à Quimper
marié à Véronique et père de deux enfants Théo et Félix

Surnom : Bilou

remplacant dans le Trophée Jules Verne sur IDEC Sport

prend le départ du grand prix Guyader avec Morgan Lagravière

Mise à jour le : 10 mai 2017
 
Veolia 2008, class Imoca
Sill et Véolia
  © Jacques Vapillon
Sill et Véolia
 
© Jacques Vapillon
Sill et Véolia
  © Benoït Stichelbaut
Au départ, sur la ligne
  © Matthieu Dumont
 

Palmarès :

2017 :
- 1er du Grand prix Guyader sur Imoca avec Morgan Lagravière

2015 :
Nouveau record de vitesse Cowes - Dinard sur Lending Club
Nouveau record de vitesse Los Angeles - Honolulu sur Lending Club
Nouveau record de vitesse NewPort - Bermudes sur lending Club
- Vainqueur de l'ARMEN RACE MOD 70 Oman Sail
- Abandon sur chavirage dans la transat Jacques Vabre

2014 :
- 4ème de la transat AG2R avec Martin Le Pape
-
8ème de la Normandy Channel Race avec Jean Galfione

2012 :
- 1er de la 1e étape l’Europa Warm’Up (Virbac Paprec)

2011 :
- Victoire lors de la Rolex Fastnet Race en MOD70

2010 :
- 3ème du record SNSM
- vainqueur de la Route du Rhum, catégorie IMOCA

2009 :
Abandon sur casse dans le Vendée Globe
- 6ème de la Transat Jacques Vabre avec Jean-Luc Nélias
- 4ème de l'Istanbul Europa Race sur Veolia Environnement

2007 :
Barcelona World Race Abandon le 18 décembre, mât cassé

2006 :
4ème de la Transat Ag2r avec avec Jean-Luc NELIAS
1er : Route du Rhum 2006
2ème temps sur le Record SNSM : 1 j 11 h 25 min et 50 s en Imoca sur Sill et Veolia

2005 :
* Vainqueur de la Calais Round Britain Race,
* 2ème Transat Jacques Vabre avec Ellen MacArthur
* Troisième de la Rolex Fastnet Race

2004 :
Vendée Globe, abandon
1 000 Milles de Calais : abandon

2003 :
à bord de Sill : Route du Nouveau Monde : 1er
Calais Round Britain Race : 2ème
Transat Jacques Vabre : 2ème

2002 :
à bord de Sill : Grands Prix de Quiberon et Marseille : 1er
Regata Rubicon : 1er
Route du Rhum : 4ème

2001 :
à bord de Sill : Champion du Monde MMA IMOCA
Transat Jacques Vabre avec Gaël Le Cléac'h : 1er
Vendée Globe : 3ème
EDS Challenge : 2ème

2000 :
Europe 1 New Man Star : 2ème (à bord de Sill)

1999 :
Transat Jacques Vabre : 4ème (à bord de Sill)
1998 :
Solitaire du Figaro : 5ème
1997 :
Transat Jacques Vabre sur Banque Populaire : 4ème
Solitaire du Figaro : 6ème
1996 :
Solitaire du Figaro : 6ème
1995 :
Transat Jacques Vabre sur Région Haute Normandie avec Paul Vatine : 1er
1994 :
Transat AG2R : 1er (avec Jean Le Cam)
Solitaire du Figaro : 3ème
1993 :
Course de l’Europe sur Fujicolor : 1er
1992 :
Transat AG2R : 3ème
1991 :
Course de l’Europe sur RMO : 1er
1989 :
Champion d’Europe et du Monde de Formule 40 Whitbread sur Fazisi
1985 :
Whitbread avec Eric Tabarly sur Côte d’Or

Portrait :

D’origine finistérienne, Roland Jourdain a commencé très jeune son apprentissage de la voile. Depuis il a bourlingué sur toutes les mers, tous les océans.

D’abord équipier ou second, il devient skipper à part entière lors du lancement de Sill, et se fait rapidement un nom auprès du grand public.

Bon vivant, l’amitié occupe une grande importance dans sa vie et s’il ne dédaigne pas, à terre, lever un verre en compagnie de ses amis, il est en revanche d’une sobriété absolue dès lors qu’il se retrouve en course. Pour pallier aux coups de blues du solitaire, il privilégie un bon repas ou l’écoute de musique.

Lors de la précédente édition du Vendée Globe, la casse d’une partie de son rail de mât l’avait contraint à laisser filer ses deux principaux concurrents. Il espère bien que cette fois, il pourra se battre à armes égales. Son expérience en fait de lui l'un des favoris de l'édition 2004 du Vendée Globe.

« Site Web de Roland Jourdain :

L’actualité de Roland Jourdain sur le Vendée Globe et son partenaire Veolia Environnement. »

 

Jacques Vapillon photographe de mer

 

 

Qui ne connaît pas Roland JOURDAIN, Bilou pour les intimes, ce breton à la tignasse blonde qui écume les mers du globe depuis 20 ans ? Depuis sa Whitbread sur Côte d’Or avec Eric TABARLY, Roland JOURDAIN s’est adonné avec autant de passion et de succès à la Formule 40 (un titre de Champion du Monde en 1989), au Figaro (huit participations, une victoire dans l’AG2R), au multicoque transocéanique (vainqueur dans la Transat Jacques Vabre 1995 avec Paul VATINE), avant de passer au 60 pieds open. Ancien Président de la classe IMOCA, il en est aussi un des meilleurs éléments. A bord de Sill (premier du nom), Roland JOURDAIN termine en effet troisième de son premier Vendée Globe en 2000, et remporte l’année d’après la Transat Jacques Vabre pour finir en 2001 et 2002 Champion du Monde IMOCA.
En avril 2004, il prend la barre de son tout nouveau monocoque, un plan Lombard, pour s’aligner au départ de son second Vendée Globe avec cette fois l’intention de gagner. Mais victime de problèmes de quille récurrents (peu après la mise à l’eau du bateau puis pendant sa circumnavigation en solitaire), Bilou doit à regret jeter l’éponge. Il revient à la compétition dans cette Calais Round Britain Race 2005 après avoir terminé second de la première édition.

Pour la troisième fois consécutive, Roland Jourdain sera au départ du Vendée Globe. Et comme le veut l’usage, il fera partie des favoris. Troisième en 2001, abandon sur casse en 2004, « Bilou », comme on l’appelle sur les pontons, est un phénomène de la course hauturière. Son talent forgé sur tous les supports au creux de la vallée des fous de Port-la-Forêt et sur les mêmes bords de circumnavigateur qu’Eric Tabarly, Michel Desjoyeaux et Jean Le Cam – entre autres – n’est plus à démontrer. Consacré par deux titres de champion du monde des skippers Imoca et une victoire dans la Transat Jacques Vabre, Roland Jourdain a accédé au panthéon maritime l’hiver 2006 en remportant haut la main la Route du Rhum pour quelques minutes d’éternité devant son complice de toujours, Jean Le Cam.

Cette victoire d’anthologie n’était que justice pour ce petit bonhomme toujours jovial qui sait mieux que quiconque motiver son équipe et créer autour de lui un environnement vecteur de performance. De plus, ses concurrents et néanmoins amis le savent bien : Bilou a faim d’une grande victoire dans ce Vendée Globe, auquel il va se mesurer pour la troisième fois. Grosse expérience, talent à revendre, machine performante… Roland Jourdain ne sera sûrement pas très loin du Nirvana.


Billou quitte le Vendée Globe ce matin 17 décembre 2004, quille cassée
  © Roland Jourdain
 
Site Internet
© Benoit Stichelbaut