Bertrand Delesne
   
Bertrand Delesne

Nationalité Française
Vit à Nantes
Né le 1er septembre 1977
profession skipper

 

prend le départ de la Transat Jacques Vabre 2017 avec Justine Mettraux

Mise à jour : 23 octobre 2017
 
   
 

PALMARÈS :

2017 :
-
xème de la Transat Jacques Vabre 2017 avec Justine Mettraux

2016 :
-
8ème de la Transat Québec - Saint-Malo 2016 avec Maxime Sorel et Luc Berry

2015 :
- 4ème de la Normandy Channel Race
- 4ème de la course Les Sables-Horta avec Nils Palmieri
- 5ème de la Transat Jacques Vabre 2015 avec Nils Palmieri

2014 :
- 5ème de la Normandy Channel Race avec David Raison
- 12ème de la Route du Rhum en class40

2013 :
- 5ème Pornichet Select
- 3ème Trophée Marie-Agnès Péron
- 4ème de la Mini Transat
- Vice Champion FFV en Mini

2012 :
- 5ème de la Solidaire du Chocolat 2012

2011 :
- 4ème Transat 6.50 (sur proto 6.50)

2010 :
- 14ème de la transat AG2R 2010 avec Laurent Gouézigoux

2009 :
- 2ème de la Mini Med
- Vainqueur du Grand Prix d'Italie
- 2ème de la Mini Pavois
- 4ème de la Mini Fastnet
- 2ème de la Transgascogne Solo (une victoire d'étape)
- 2ème de la Transat 6.5 en proto (Vainqueur de la 1ère étape et record de distance parcourue en 24H)

2008 :
- 5ème de l'Open Sail
- construction d'un prototype sur plan Manuard

2007 :
- 19ème de la Transat 6.5 en série
- Vainqueur de la Transgascogne en double

2006 :
- 28ème de la Solo Les Sables Les Acores
- Qualification de 1000 Milles hors course
- Construction d'un mini série en CP epoxy

2001/2005
- Barreur en régates de monotype habitable First Class 8 et catamaran de sport
- Champion de Bretagne de voile habitable en First Class 8 en 2005
- Spi Ouest France, Tour de Guadeloupe à la Voile, Grand Prix du Crouesty, National First Class 8, Tour du Finistère à la Voile
- Vainqueur au raid des corsaires en 2003 (Catamaran de sport)

Portrait :

Ne pas se fier aux apparences. Sous ses airs bonhommes, Bertrand Delesne est une redoutable compétiteur, capable de décrocher le record de nombre de milles parcourus en 24 heures en dépassant la barre des 300 milles. Ce Costarmoricain revendiqué, installé à Lorient pour bénéficier de la préparation du centre d’entraînement de Lorient Grand Large est venu à la Mini Transat en 2007, pour la première fois en bateau de série. Lors de la deuxième étape, il s’est vu soudain dépassé par un proto mené par Samuel Manuard qui avait dû faire escale au Cap-Vert. Au vu de la frustration qu’il a éprouvé en voyant la différence de potentiel des deux bateaux, il s’est dit qu’il n’avait d’autre solution que de revenir courir en prototype, ce qu’il a fait dès 2009 sur son fidèle Raging Bull. Préparateur méticuleux, il bénéficie cette année d’un partenaire qui lui a permis de peaufiner sa machine comme il le désirait. Autant dire qu’il dispose de quelques atouts maîtres dans la course au podium.

 
   
Site Internet