Corentin DOUGUET
   

Nationalité : Française
Lieu de résidence : Locmiquélic
Date de naissance : 23 juin 1974 (41 ans)
Situation de famille : marié 2 enfants
Profession : Skipper

prend le départ de la Solitaire du Figaro

Mise à jour : 17 septembre 2018
 
 
   
 

Palmarès :

2018 :
- 4ème de la Solo Concarneau en double avec Christian Pontieux
- 6ème de la Transat AG2R avec Christian Pontieux
- 8ème de la Solitaire du Figaro

2016 :
- 7ème de la Solitaire du Figaro

2015 :
- 14ème de la Solitaire du Figaro
- Vainqueur du Tour de Bretagne

2014 :
- 9ème de la Solo Maître Coq
- 5ème de la Solo Concarneau
- 8ème de la Solitaire du Figaro

2013 :
- 8ème du Tour de France à la Voile
- 7ème de l'Iroise Cup
- 8ème du Spi Ouest France
- Vainqueur de l'Atlantique Télégramme (IRC)
- 6ème des Internationaux de France de Match Racing

2012 :
- 7ème du Tour de France à la Voile
- 5ème de la Normandy Sailing Week
- 4ème du GP École Navale
- 4ème du GP Guyader
- Vainqueur de l'IM34 Cup

2011 :
- 6ème du Tour de France à la Voile
- 5ème du GP École Navale
- 3ème de la Med Race
- Vainqueur de l'Open Demi-Clé (Classe Mini)

2010 :
- 16ème de la Quiberon Solo
- 3ème La Solitaire du Figaro
- 4ème de la Solo les Sables
- 3ème de la Solo Concarneau
- 2ème de la Transmanche
- 5ème du Spi Ouest France

2009 :
8e Solo-Portsde France.com
2e Solo Figaro Massif Marine

2008 :
10e Course des falaises -
9e Transat Ag2r
35e La Solitaire

2007 :
8e Tour de Bretagne à la voile
3e La Solitaire

2006 :
6e Transat AG2R
11e et 1er Bizuth Solo Med
11e Solo Méditerranée
31e La Solitaire

2005
* Vainqueur de la Transat 6.50
* Vainqueur de la Transgascogne
* Vainqueur du Mini-Fastnet avec Sam Manuard
* Vainqueur du Mini-Pavois

2004
* Vainqueur de la select 6.50
* Quatrième du Mini-Fastnet avec Thierry Chabagny
* Troisième de l’Open Demi-Clé avec Eric Henseval
* Deuxième du circuit 6.50
* RORC Yacht of the year et vainqueur de Falmouth – Cascais avec Solune (60 pieds monocoque)

2003
* Quatrième du Trophée BPE Saint-Nazaire / Dakar avec Thierry Chabagny
* Seizième du Tour de France à la voile, Deuxième amateur (skipper de Ville de Douamenez)
* Septième du Championnat de France des équipages premier amateur (Mumm 30)
* Septième du Tour de Bretagne avec Thierry Chabagny

2002
* Vainqueur du National 6.50 sur Olvac ( avec Armel Tripon et Damien Grimont)
* Septième du National Figaro
* Septième du Tour de France à la voile sur Antibes-NEC (2ième barreur)
* Sixième de la Transat AG2R avec Thierry Chabagny

2001
* Huitième de la Transat 6.50
* Sixième du Circuit 6.50
* Quatrième de la Sélect 6.50
* Cinquième du Mini-Pavois
* Sixième du Mini-Fastnet avec Thierry Chabagny
* Troisième du Championnat de France de Dragon

2000
* Cinquième des 200 miles de Concarneau (Figaro)
* Huitième de La double Brest-Wolf Rock-l’Aber Wrach’ avec Thierry Chabagny (Figaro)
* Troisième du National Class 8

Portrait :

« J’avais plus de chances d’être marin que guide de haute montagne. » A 31 ans, le navigateur nantais Corentin Douguet, aujourd’hui basé à La Rochelle, ne rechigne pas à manier la pirouette pour évoquer un atavisme familial profond. Descendant d’officiers de la marine nationale, il est lui-même officier de la marine marchande, diplôme, acquis en deux ans d’études à l’ENMM de Nantes. « J’ai fait ma première croisière familiale à l’âge de deux ans, sur le Muscadet de mon père », s’amuse aujourd’hui ce jeune homme à la tête bien faite qui vient de remporter la Transat 6.50 Charente Maritime Bahia après avoir gagné cette même année 2005 - excusez du peu - le Mini Pavois, Le Mini Fastnet, et la Transgascogne.

 

Des croisières familiales donc - « les voiliers de mon père grandissaient en même temps que la famille, on allait souvent en Espagne, en Angleterre, des traversées de manche et du Golfe de Gascogne... » - puis des rencontres déterminantes forgeront sa vocation. Il n’utilisera que rarement son diplôme de la marine marchande, mais en croisant à l’école des spécialistes de voile légère, du Figaro ou de la Coupe de l’America, Corentin se mettra très vite à la compétition : en laser, en Class 8, en Figaro. « C’était sympa car avec des garçons comme Thierry Douillard et Fred Guillemin, je découvrais la régate aux avants postes, et on gagnait souvent ». Corentin sera aussi préparateur de Ronan Guérin, et « navigue dès que l’occasion se présente », comme tous ceux pour qui l’appel du grand large et de la compétition est plus fort que tout. L’amour de la mer aussi, quand les vagues se font propices pour le surfeur qu’il est.

Sa rencontre avec le Figariste Thierry Chabagny, sera elle aussi déterminante et parallèlement à des courses en double avec lui comme la Transat Ag2R ou le Trophée BPE Saint-Nazaire-Dakar, Corentin Douguet court une première fois la Transat 6.50, en 2001. Grosse frayeur : pendant une manœuvre à l’avant, dans la brise, il tombe à l’eau au large du Portugal. Il parvient heureusement à remonter à bord. « Soutenu par mes amis, j’ai réussi à repartir mais je me suis posé beaucoup de questions, pour en venir à l’idée qu’il me fallait refaire cette course mais avec plus de moyens, plus de temps ». Cette année-là, malgré un arrêt forcé au Portugal, Corentin termine 17e au général. C’est déjà éloquent. Mais, idéalement préparé cette fois, il partait pour faire beaucoup mieux cette année...Et il a fait beaucoup mieux ! Il a tout gagné en 2005 chez les ministes, pour finir la saison avec cette apothéose, la victoire dans la Transat 6.50 Charente Maritime-Bahia.

« Ce qui m’impressionne le plus chez lui », dit aujourd’hui Thierry Chabagny, « c’est la façon dont il a managé son projet depuis deux ans : il a acheté le meilleur bateau, l’a optimisé comme personne, et au final a fait une navigation parfaite et remporté la Transat, son but ultime. C’est génial et très fort, vraiment très fort. Je me sens super heureux pour lui". Fermez le ban.

Site Internet