Liz Wardley
   
Liz Wardley

Identité : 36 ans, habite à La Trinité sur Mer - Navigatrice
Origine : Papouasie Nouvelle-Guinée
Date de naissance 6 décembre 1979


Va établir un temps de référence dans un nouveau tour du monde en solitaire SolOcéane départ le 12 décembre 2009 depuis Port La Forêt après l'incident du Golf de Gascogne et son départ le 29 novembre de Ouistream.
Toutes les news de cette course et la carte

prend le départ de la Volvo Ocean Race 2017-2018 sur Clean Seas

 

Cliquer sur la photo pour agrandir

Mise à jour : 30 septembre 2017
 
A propos de la Solitaire du Figaro :
« Je m’attends à un niveau exceptionnel sur cette course due à la monotypie et au professionnalisme du circuit. La géographie de la course, les systèmes météo, et le rythme de la course m’intéressent. Il va falloir être au charbon 24h/24, faire preuve d’endurance et gérer au mieux mon sommeil. »

Son bateau pour le Trophée BPE 2007

Sojan Sun

 

Ici à Belle-Île en Mer 17 mars 2007

   
Son bateau : KOOKAÏ-eol
en 2004
 

Palmarès :

2009 :
préparation de son tour du monde en solitaire, départ le 29 novembre 2009

2008 :
-7ème de la Transat AG2R
-44ème de la Solitaire du Figaro

2007 :
- 4ème de la solitaire "Belle-Ile-en-Mer - Marie Galante" Trophée BPE
- 17ème de la Solitaire Afflelou Le Figaro

2006 :
20e Transat AG2R
17e Solo Méditerranée

2005 :
* 4ème de la Solo Concarneau
* 4ème de la Transmanche en double avec Thomas Lebreton
* 25ème de la Solitaire Afflelou Le Figaro
*16ème du Tour de Bretagne à la Voile avec Ryan Parkin

2004 :
* 4ème du National Equipage
* 50ème de la Solitaire Afflelou Le Figaro
* 24ème de la Generali Solo

2002
* 2ème de l’Open Demi-Clé

2001-2002
* Numéro 1 et barreuse sur Amer Sports Two sur la Volvo Ocean Race

1999
* Vainqueur de la Sydney Hobart

1998
* Vice-Championne du Monde de Hobie Cat

1997
* 3ème aux Championnats du Monde de Hobie Cat

1996
* 5ème aux Championnats du Monde de Hobie Cat

 

Autres :
Vainqueur du Championnat National d’Australie
Vainqueur de la Sydney – Hobart 1999
N°1 sur Amer Sports Too sur la Volvo Ocean Race 2001-2002
Open demi-Clé 2002 : 2e

 

Portrait :

Originaire de Papouasie Nouvelle-Guinée, cette jeune navigatrice était l'une des quatre femmes à participer à la Solitaire Afflelou le Figaro. Elle nous raconte son parcours hors du commun, plein de force et de volonté. Petite blonde à l'allure décontractée et à l'accent chewing-gum, Liz Wardley semble étonnée qu'on s'intéresse à elle au point de vouloir la rencontrer. Pourtant la jeune femme a des choses à raconter étant donné son étonnant parcours. Née en Papouasie Nouvelle-Guinée il y a 24 ans, elle "grandit sur les océans" grâce à son père qu'elle accompagne souvent à la pêche.

A treize ans, le hasard fait d'elle une équipière sur Hobbie cat "parce que j'avais la bonne taille" se souvient-elle. Effectivement, Liz joue plutôt dans la catégorie petit gabarit poids plume, idéal pour ce type d'embarcation. C'est sa première expérience de navigation. Elle y prend goût, trouvant cela "dangereux et excitant".

Lorsqu'elle atteint l'âge de 15 ans, Liz annonce à ses parents qu'elle veut faire de la voile son métier. On n'en saura pas plus sur leur réaction qui n'a pas dû être si mauvaise puisqu'elle part s'installer seule en Australie. Elle effectue des convoyages de bateaux pour gagner sa vie. Cette fonceuse n'a pas eu peur de se retrouver livrée à elle-même dans ce milieu… franchement masculin. "Le plus difficile n'était pas d'être une femme mais d'être jeune" se souvient-elle. Elle participe également à plusieurs régates dont les championnats du monde de Hobbie cat et effectue quelques transats.

pendant la Solitaire 2005
dans la transat AG2R
NEWS  

le 5 février 2010
Retour en France,
Tandis que Liz Wardley navigue en trimaran ORMA 60 en Nouvelle-Zélande sur l'ex-Géant de Michel Desjoyeaux, Jean-Baptiste Daramy et son équipe de SailingOne convoyent le Monotype SolOceans sous gréement de fortune de Lisbonne, où il a fait escale après son démâtage, jusqu'à la base logistique de SailingOne à La Trinité-sur-Mer (Morbihan), qu'il atteindra à la fin de ce week-end ou lundi. Poussé par les vents portants d'une solide dépression, le Monotype SolOceans a dépassé la moitié du Golfe de Gascogne en milieu de journée. Il navigue à plus de sept nœuds de moyenne et ce rythme devrait se maintenir jusqu'aux côtes françaises. "Liz a vraiment fait du super travail de marin lors du démâtage, car il y a très peu de dégâts colatéraux malgrè les conditions dans lesquelles cela s'est produit", expliquait Jean-Baptiste Daramy à son départ de Lisbonne, dans la soirée du lundi 1er février. Une fois arrivé à La Trinité-sur-Mer - qui est plus facile à rejoindre avec un gréement de fortune que la base de SailingOne à Caen (Basse-Normandie) - le Monotype SolOceans rentrera en chantier pour se préparer au reste de la saison 2010, dont la Route du Rhum, à l'automne prochain, sera le morceau de choix.

le 22 décembre 2009 à 13h30 (12h30 GMT),
Liz Wardley a accosté son Monotype SolOceans (16 mètres - 52,5 pieds) au ponton du port de Cascais, le port de plaisance de Lisbonne (Portugal), où elle fait une escale forcée après le démâtage survenu à 620 milles de la capitale portugaise jeudi dernier en fin de nuit, au large de Madère. Elle a terminé son périple à plus de 10 noeuds, dans un vent de force 8 et sur une houle de 5 à 6 mètres avec des vagues déferlantes. Cette avarie, qui est probablement la conséquence des violentes sorties de route à répétition causées par les défaillances de son pilote automatique, met donc fin prématurément au Tour du Monde de Référence de la SolOcéane - Campagne OceanoScientific® 2009-2010. Néanmoins, le point positif de cette navigation est que tout le Kit OceanoScientific®, qui permet de collecter et de transmettre automatiquement par satellite des informations scientifiques au profit de la communauté scientifique internationale, a parfaitement fonctionné, notamment durant les quatre tempêtes que Liz Wardley a affrontées en moins de dix jours de navigation. Liz Wardley est donc bien devenue le premier "Marin OceanoScientific®" et, par conséquent, la première femme à mener une telle campagne scientifique - même si celle-ci a été écourtée du fait de ce démâtage. Une prochaine campagne est d'ores-et-déjà en préparation pour le printemps 2010. Elle permettra également à Liz Wardley d'effectuer sa qualification à la Route du Rhum 2010. Liz Wardley compte se reposer quelques heures au Portugal, puis elle remettra dès que possible le cap au nord, pour rejoindre Port-La Forêt (Finistère) - probablement avec une escale à Vigo (Espagne) avant de se lancer dans la traversée du Golfe de Gascogne sous gréement de fortune. A tout juste 30 ans (le 6 décembre dernier), Liz Wardley met en évidence un sens marin, une ténacité et un courage qui forcent le respect !

la vidéo de l'installation du gréement de fortune sur YouTube

le 21 décembre 2009
Liz Wardley est ce lundi matin à 160 milles, c'est-à-dire à environ 30h00, du port de plaisance de Cascais (Lisbonne - Portugal), à 5,5 noeuds de moyenne avec des pointes à huit noeuds sous gréement de fortune, à bord du Monotype SolOceans qu'elle ramène donc à bon port après avoir perdu son mât - qui est tombé sans se briser - en fin de nuit jeudi matin 17 décembre, à 158 miles à l'ouest de Madère et à 619 miles au sud-ouest de Lisbonne. Pendant le week-end écoulé, Liz a été malmenée par une mer forte et désordonnée. Elle a peu dormi, passant son temps en combinaison de survie avec le canot de sauvetage prêt à être mis à la mer au cas où une vague plus grosse que les autres aurait envoyé son monotype de 16 mètres au tapis. Une ambiance glauque, peu propice à lui remonter le moral. Néanmoins, Liz Wardley a pris le temps de raconter son démâtage et d'analyser les raisons les plus probables de celui-ci. Au terme de cette analyse, son constat est sans équivoque : "J'aime ce bateau, j'aime le Monotype SolOceans et je me sens en confiance à bord. J'espère que nous pourrons remettre un mât et des voiles rapidement. Je souhaite re-naviguer très vite et me préparer pour la Route du Rhum 2010 et pour la SolOcéane 2011-2012."

le récit du dématage, la vidéo du dématage sur YouTube

le 18 décembre 2009
Liz Wardley : Message d'encouragement pour Copenhague 09
"Bonjour et bienvenue à bord du Monotype SolOceans. Moi je navigue toute l’année sur l’océan et parfois, j’ai l’impression que ça ressemble à une poubelle. C’est pas très sympa. Vous êtes tous réunis à Copenhague en ce moment et j’espère que vous allez prendre les bonnes décisions maintenant pour changer les comportements des individus, des entreprises et des gouvernements. Il est urgent d’agir. Nous les marins, on compte sur vous et on vous fait confiance. Good luck Copenhague."
Liz Wardley est, comme beaucoup de marins, très sensible à l'environnement et aux problèmes qui résultent du changement climatique. Au large de l'Afrique, elle expédie un message d'encouragement aux chefs d'états réunis à Copenhague dans le cadre de la conférence mondiale sur le climat.

le 17 décembre 2009
Liz Wardley démâté ce matin
Ce matin au lever du jour, dans une mer démontée et par un vent de force 7 avec rafales, Liz Wardley à bord du Monotype SolOceans a subit deux violentes sorties de route en raison de défaillances successives du pilote automatique NKE. Le Monotype SolOceans a démâté à 158 miles à l'ouest de Madère et à 619 miles au sud-ouest de Lisbonne. Liz Wardley n'est pas blessée et le Monotype SolOceans n'est pas abîmé. Liz Wardley s'est débarrassée des morceaux de mât rapidement pour éviter d'endommager la coque et le pont. Elle va établir un gréement de fortune pour rejoindre Lisbonne par ses propres moyens.

le 16 décembre 2009
Liz Wardley est dans le bon tempo
mais chahutée dans une mer assez mauvaise

le 13 décembre 2009
Liz Wardley (Skipper Sojasun) a fait une traversée express du Golfe de Gascogne
depuis son départ de la baie de Concarneau, samedi 12 décembre à 13h00 (12h00 GMT). Grâce à un vent de nord-est de 15 à 30 noeuds, elle a mené le Monotype SolOceans à un rythme soutenu, réalisant 360 milles dans sa première journée, avec 18 noeuds pour meilleure moyenne horaire dimanche 13 décembre au matin. En bon marin, Liz Wardley a préféré ne pas porter le spi au-dessus de 30 noeuds de vent réel durant la première nuit, même si son Monotype SolOceans planait alors sans forcer. Liz a également levé le pied en franchissant le Cap Finisterre (pointe nord-ouest de l'Espagne) en raison d'une mer "horrible" et d'un très grand nombre de cargos, dans une brise stable de 30 noeuds, comme en témoignent les instruments scientifiques qui équipent le Monotype SolOceans et qui transmettent automatiquement par satellite leurs relevés sur le site Internet dédié au réseau international des navires météo. Avec un moral au beau fixe, Liz Wardley se prépare à affronter, dès ce lundi soir et coup sur coup, deux tempêtes au large du Portugal. Elle devra faire face à des vents de 45 à 60 noeuds (force 9 à force 12).

le 13 décembre 2009
Liz Wardley passe sa première nuit dans le Golfe de Gascogne
Elle en garde sous le pied, beaucoup des bateaux virtuels sont devant elle la carte

le 12 décembre 2009
Liz Wardley est en route cap au Sud
Pour profiter de la meilleure fenêtre météo possible pour doubler le Cap Finisterre qui ferme le Golfe de Gascogne, au nord-ouest de l'Espagne, Liz Wardley a coupé la ligne de départ ce samedi 12 décembre à 13h00 (12h00 GMT) devant le sémaphore de Beg-Meil, la porte de la baie de Concarneau. A la barre du Monotype SolOceans, Liz Wardley profite d'un vent d'est - nord-est de force 3 qui va se renforcer à force 6 à 7 pour s'échapper de l'emprise de la côte bretonne. Liz Wardley reprend donc le cours du Tour du Monde de Référence de la SolOcéane - Campagne OceanoScientific® 2009-2010. Le temps de son escale à Port-La-Forêt lui sera décompté en respectant la distance réellement à parcourir entre Caen (Basse-Normandie) et Wellington, la capitale de la Nouvelle-Zélande, de cette première étape de la SolOcéane. "L'équipe de Jean-Baptiste Daramy (SailingOne) a été super efficace durant cette escale. Nous avons également bénéficié de l'aide du Team Mer Agitée de MichDesj' (Michel Desjoyeaux). C'était top et je les remercie. Comme nous attendions la bonne fenêtre météo, nous avons profité de cette escale pour améliorer le système du pilote automatique. Nous avons installé l'évolution du logiciel développé par NKE pour le Vendée Globe en collaboration avec MichDesj'. Je pars donc en confiance et j'ai hâte de mener le Monotype SolOceans comme en course. Je dois battre les deux records réalisés il y a deux ans avec Charles Caudrelier Benac, c'est-à-dire faire mieux que 26,7 noeuds en vitesse de pointe et parcourir plus de 430 milles nautiques en 24h00, à 18 noeuds de moyenne. C'est à ma portée !"

le 10 décembre 2009
Liz Wardley repartira samedi à 13h00
Au mois de mai dernier, Liz Wardley a été le premier marin à naviguer à bord du Monotype SolOceans dans les conditions de la course océanique en solitaire. Désormais elle est le premier marin à s'élancer en solo autour du monde sur le parcours de la SolOcéane.

le 9 décembre 2009
Liz reprendra la route du Tour du Monde de Référence de la SolOcéane - Campagne OceanoScientific® 2009-2010
Une semaine après son arrêt au stand à Port-La-Forêt, le Monotype SolOceans (16 mètres / 52,5 pieds) mené par Liz Wardley a été remis à l'eau ce matin. Il effectue une navigation de remise en route de tous les matériels scientifiques embarqués dès cet après-midi. Puis jeudi et vendredi seront consacrés à la préparation de ce nouveau départ vers l'hémisphère sud. Liz Wardley reprendra la route du Tour du Monde de Référence de la SolOcéane - Campagne OceanoScientific® 2009-2010 samedi 12 décembre à 13h00 (12h00 GMT), en franchissant une ligne de départ située à la Bouée Linuen, devant le sémaphore de Beg-Meil, à la sortie de la Baie de Concarneau. Une brise d'est - nord-est modérée est promise à Liz Wardley par les prévisionnistes météo. Un telle situation permettrait une sortie rapide du Golfe de Gascogne.

le 3 décembre 2009
Plus de peur que de mal !
Après intervention, cet après-midi à Port-La-Forêt, de l'expert maritime Emmanuel Le Borgne - par ailleurs équipier de Michel Desjoyeaux lors de la victoire de Foncia dans la Transat Jacques Vabre 2007 - et de Jean-Marie Vaur (JMV Industries), constructeur cherbourgeois de la série des Monotypes SolOceans, il ressort que le choc encaissé par le Monotype SolOceans de Liz Wardley durant la tempête qu'elle a affrontée en début de semaine au large de Ouessant a généré plus de peur que de mal. "Les premières investigations montrent que le greffage de la cloison de cockpit au fond de la coque est décollée du fond de coque sur une bande d'une petite dizaine de centimètres tout au long de la cloison sur la partie la plus plate du fond de coque", déclare Manu Le Borgne. "Les carottages effectués dans le sandwich carbone mettent en évidence que le nid d'abeilles Nomex apparaît intègre et qu'il n'est pas dégradé". De son côté, Jean-Marie Vaur conclut : "La petite partie abimée est un élément de structure secondaire sans effet sur la fiabilité de la structure principale, qui n'est absolument pas dégradée". La remise en état va donc être plus rapide que redouté initialement lorsque l'information de ce choc a été connue. Néanmoins, il faudra que Liz Wardley patiente une semaine environ pour que Eole et Neptune lui ouvrent la porte du Golfe de Gascogne afin qu'elle reprenne la route de la première étape du Tour du Monde de Référence de la SolOcéane - Campagne OceanoScientific® 2009-2010 à destination de Wellington (Nouvelle-Zélande).

le 2 décembre 2009
Liz Wardley en stand-by pour remettre cap au sud
Liz Wardley est arrivée en baie de Concarneau en milieu de matinée et elle a accosté à Port-La-Forêt en début d'après-midi à marée haute. Elle a été assistée dans ses manœuvres portuaires par l'équipe de Jean-Baptiste Daramy (SailingOne), en collaboration logistique avec l'équipe de Michel Desjoyeaux (Mer Agitée). Jeudi 3 décembre, en début d'après-midi, le Monotype SolOceans sera sorti de l'eau à Port-La-Forêt. Jean-Marie Finot (Groupe Finot-Conq et Associés), l'architecte de la série monotype et Jean-Marie Vaur (JMV Industries), le constructeur établi à Cherbourg (Basse-Normandie), seront présents pour estimer l'étendue des dégâts causés par le choc et la manière de les réparer dans les meilleurs délais. Toutefois, selon les conseillers météo de SailingOne, un nouveau train de dépressions abordera ce soir la pointe Bretagne. La fenêtre météo pour éviter d'affronter de face les tempêtes qui agitent sans discontinuer le Golfe de Gascogne depuis le début du mois de novembre, ne s'ouvrirait a priori que jeudi prochain, dans une semaine. Pour Liz Wardley, il sera alors temps de remettre le cap au sud sur la route du Tour du Monde de Référence de la SolOcéane - Campagne OceanoScientific® 2009-2010.

le 1er décembre 2009
Liz Wardley a heurté quelque chose
Message de Liz Wardley ce matin à bord du Monotype SolOceans à Yvan Griboval (Président de SailingOne), alors qu'elle se trouvait à environ 150 milles nautiques au sud-ouest du Finistère : "Vers 3h30 TU, alors que je naviguais cap au 280° par un vent de 25 nœuds du 220°, à une vitesse de 20 nœuds, sous GV à un ris et trinquette, en retombant d'une vague plus grosse qu'une autre on a heurté quelque chose avec le fond de la coque au niveau du cockpit, en arrière du moteur. Je n'ai rien vu dehors, je ne sais pas ce que c'était. Peut-être un cétacé ou quelque chose de mou qui flottait entre deux eaux. Je n'ai pas de voie d'eau, la structure du bateau semble intacte, mais je pense que nous avons un début de délaminage du sandwich de coque au niveau de la cloison de cockpit. Je fais route vers la Bretagne où je compte arriver vers 11h00 TU le 2 décembre. J'espère repartir au plus vite. Tout va bien à bord, je viens de manger le gâteau au chocolat que tes triplés m'ont offert dimanche au départ, c'est bon pour le moral, ça va mieux".

le 29 novembre 2009
Liz Wardley ouvre la route de la SolOcéane - Première Campagne OceanoScientific®
A 13h00 (12h00 TU) très précisément, par un vent de force 7, Liz Wardley a coupé la ligne de départ du Tour du Monde de Référence de la SolOcéane - Campagne OceanoScientific® 2009-2010 devant Caen - Ouistreham en route vers la bouée de Cabourg / Dives-sur-Mer, puis à destination de Wellington, la capitale de Nouvelle-Zélande. La jeune navigatrice est partie exactement dans les conditions de la SolOcéane* - dont le départ de la première édition est programmé le 23 octobre 2011 - c'est-à-dire en solitaire à bord d'un Monotype SolOceans, un voilier high-tech tout en carbone de 16 mètres (52,5 pieds) Made In Normandy qui est à la fois un véritable navire scientifique et un bolide de compétition océanique aux performances dignes d'un prototype de 18 mètres.

Photos  

Le 29 novembre 2009

Départ de Ouistream

  © Photo Jean-Marie Liot - SailingOne

Le 29 novembre 2009

Départ de Ouistream

  © Photo Jean-Marie Liot

Le 10 décembre 2009

Re-départ samedi 12 décembre depuis Port-Laforêt

  © Photo Jean-Marie Liot - SailingOne

Le 12 décembre 2009

nouveau départ depuis Port La Forêt

  © Photo Jean-Marie Liot - SailingOne

Le 13 décembre 2009

Comme cela est écrit

  © Photo Liz Wardley - SailingOne

Le 18 décembre 2009

Encouragement

  © Photo Liz Wardley - SailingOne

Le 17 décembre 2009

Gréement de fortune

  © Photo Liz Wardley - SailingOne

Le 21 décembre 2009

Gréement de fortune : la bôme et le tourmentin

  © Photo Liz Wardley - SailingOne

Le 5 février 2010

Retour à La Trinité sur Mer

  © Photo - SailingOne
La carte  

Le 17 décembre 2009

Lieu du démâtage

Site Internet