Romain Pilliard
   
Romain Pilliard

Nationalité Française
Vit à Vannes
Né en 1975 à Paris
marié et associé à Aurélie Pilliard,
père de 2 enfants, Titouan et Colas

Profession : entrpreneur et naviguateur

 

prend le départ de La Route du Rhum 2018

Mise à jour : 4 novembre 2018
 
son bateau pour la Route du Rhum 2018
   
 

PALMARÈS :

2018 :
- xème de la Route du Rhum

2001 :
- 1er One Ton Cup

 

Portrait :

Né à Paris, Romain découvre la voile en famille en Bretagne, et la régate lors de ses études à l’ESSEC BBA. Il participera ensuite en tant qu’équipier au Tour de France à la Voile notamment avec l’équipage de sélection pour la Coupe de l’america.

Après une première expérience professionnelle, Romain se lance dans la course au large et participe au championnat de France solitaire avec la Solitaire du Figaro en 2000 et 2001.

Il naviguera ensuite en tant qu’équipier sur des IMOCA, notamment avec Ellen Mac Arthur, ainsi qu’en multicoques ORMA 60, MOD 70…

Il crée avec sa femme Aurélie, l’agence de marketing sportif EOL (www.eol-sports.com) spécialisée dans la voile.

Ils imaginent et organisent le TOUR DE BELLE-ILE en 2008, qui deviendra rapidement la plus grande course de voile en France réunissant 500 bateaux sur une ligne de départ. Une épreuve annuelle devenue une classique réunissant professionnels et amateurs, qui fêtera ses 10 ans cette année.

Entrepreneur et voyageur, il vit de manière nomade depuis plusieurs années pour naviguer, développer les activités d’EOL à l’étranger, et voyager en famille.

Romain Pilliard s’est inscrit à la Route du Rhum avec l’ancien trimaran d’Ellen MacArthur. Mesurant 75 pied, son trimaran tombe de facto dans la classe Ultim et va se retrouver avec Gitana, Banque Populaire, Macif, Sodebo et Idec. Une belle aventure qu’offre justement la Route du Rhum.
Si Romain Pillard n’est pas aussi connu du grand public que les François Gabart ou Armel Le Cléac’h, le milieu de la voile, il connaît. Organisateur du Tour de Belle-île, il a navigué auparavant en Figaro, en ORMA avec Yvan Bourgnon et Jean Maurel, il a été équipier sur Mari-Cha IV et fait du TP52 en Nouvelle-Zélande. A 42 ans, le défi ne lui fait pas peur bien au contraire.


 
Site Internet