Etienne Hochedé
   
Date de naissance : 27 février 1956
Lieu de naissance : Bully-les-Mines
Nationalité : Française
Vit à : Abbeville
Situation familiale : célibataire


prend le départ de la Route du Rhum 2018

Mise à jour : 23 octobre 2018
 
Pir²
   
   
 

Palmarès :

2018 :
- xème de la Route du Rhum sur multi rhum

2014 :
- 10ème du Trophée Prince de Bretagne
- 5ème de la Route du Rhum sur multi 50

2008 :
Trophée Jean Stalaven
Trophée Malo

2007 :
Trophées Malo
Trophée Jean Stalaven

2004 :
The Transat (transat solitaire Plymouth-Boston) en trimaran, classé 4ième en 19j 13h 45’ et retour en double via à Saint-Pierre et Miquelon

2000 :
Transat anglaise en solitaire (Plymouth-Newport) avec son monocoque, classé 3ième en 26j 15h 7’ et retour en double avec escales au Canada, à Saint-Pierre et Miquelon et Terre Neuve (1 mois)

1985
Traversée de l’Atlantique en solitaire et navigation de 6 mois aux Antilles

1983
Ballade nordique en solitaire pendant 6 mois

Portrait

Le parcours d'Etienne Hochedé jusqu'à The Transat est hors du commun. Propriétaire d'un garage qu'il a hérité de son père, il commence à naviguer à l'âge de 20 ans avec l'un des clients de son père. Il attrape immédiatement le virus et participe à des régates locales, avant d'acheter son propre bateau à 27 ans. A bord de celui-ci, il part pour une longue navigation de six mois autour de la Grande Bretagne, de l'Irlande, des Shetlands et le long des côtes norvégiennes.

A Noël l'année dernière, Etienne Hochedé dispose d'un trimaran, un bateau assez ancien qui a besoin de quelques modifications. Mais fort heureusement, la mécanique est pour lui une seconde nature. Il se lance alors dans les premiers travaux avec l'aide de sa compagne, et rassemble des amis pour les tâches les plus importantes.

Pour Hochedé, The Transat est le début d'une carrière de skipper semi-professionnel et il espère obtenir un bon résultat pour décrocher un partenariat en vue de ses prochains objectifs : la Transat Jacques Vabre et la Route du Rhum. Pour l'heure, quelques sponsors sont venus soutenir son projet mais c'est lui-même qui a financé les trois quarts du budget.