Boris Hermann
   
Boris Herrmann

Nationalité : Allemande
né le 28 mai 1981
Habite à Hambourg

 

prend le départ du Grand Prix Guyader 2019

prend le départ de la Bermuda 1000 Race 2019

Mise à jour : 22 mai 2019
 
   
 

PALMARÈS :

2019 :
- 6ème du grand Prix Guyader en équipage sur Imoca
- 6ème de la Bermuda 1000 Race sur Imoca

2018 :
- 5ème de la Route du Rhum

2017 :
- 5ème de la Transat Jacques Vabre

2011 :
- 5ème de la Barcolona World Race

2009 :
- 1er - Portimao Global Ocean Race
- 3ème de la Rolex Fastnet Race en Class 40'
- Vainqueur de la Portimao Global Ocean Race (Class 40')

2008 :
- 2ème de la Transat anglaise en Class 40'
- 7ème de la Transat Quebec - Saint Malo

2007 :
- 9ème du Mondial 505

2006 :
- 7ème du Mondial 505
- 2ème du Championnat d'Europe 505

2005 :
-Vainqueur de l'EuroCup 505

2001 :
- 4ème de la Transgascogne (Mini 6.50)
- 10ème du Mini Fastnet
- 11ème de la Mini Transat

Portrait :

À 37 ans, Boris Herrmann a déjà sacrément bourlingué : fasciné, dès l’enfance, par le large (son père l’a emmené sur le petit bateau familial dès l’âge de… 6 semaines), il n’a eu de cesse depuis de parcourir le monde : il a ainsi disputé la Mini-Transat, gagné un tour du monde en double en Class40, bouclé une Barcelona World Race, puis un autre tour du monde lors de la première tentative sur le Trophée Jules-Verne de Francis Joyon, avant de lancer une campagne de Vendée Globe pour 2020, soutenu par Pierre Casiraghi, avec lequel il a couru la dernière Transat Jacques-Vabre, et le Yacht-Club de Monaco. Autant dire que l’Allemand né à Oldenbourg n’a rien d’un novice au moment de s’attaquer à sa première Route du Rhum-Destination Guadeloupe, sur un foiler de génération 2015 l’ancien Gitana, très fiabilisé et qu’il a pris le temps d’apprivoiser. D’où une certaine hâte d’en découdre : « J’ai beaucoup d’expérience en course au large, moins en solo, la Route du Rhum sera d’ailleurs ma première course en solitaire. Du coup, j’ai une grosse envie de m’éprouver dans l’exercice, je prends cette Route du Rhum comme une nouvelle aventure ». Une aventure doublée d’un défi sportif, puisqu’il conclut, lorsqu’on évoque son objectif : « Je rêve bien sûr du podium, mais ce n’est peut-être pas très réaliste, alors je vais dire que je vise le premier tiers de la flotte… »

Site Internet